Quand créer une EURL ?

La création d’une EURL apparait comme une meilleure solution notamment pour tous les entrepreneurs qui désirent exercer leur activité seule. L’EURL ou l’Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité limitée est en réalité la forme unipersonnelle de la SARL. Pour cette raison, elle se soumet au régime de cette dernière. Mais, dans les faits, créer une EURL revient à créer une SARL à associé unique. Quoi qu’il en soit, l’EURL présente plusieurs avantages à l’entrepreneur. Cependant, quand créer une EURL ? Éléments de réponses.

Créer une EURL dès la création de l’entreprise

Le statut ou la forme juridique d’une entreprise est un indice qui prouve la légalité d’une activité. Il impose les règles qui doivent régir le fonctionnement de cette dernière. Le choix d’une forme juridique détermine alors régime fiscal, le régime du dirigeant ainsi le régime social de l’entreprise en question. En effet, le choix d’un statut juridique est une étape nécessaire à franchir lors de la création d’une entreprise. La plupart du temps, cette activité s’impose à l’entrepreneur lorsque son idée de création prend forme. Cela dit, une fois que le projet est arrêté et qu’on définit l’activité à mener, il est possible d’opérer le choix du statut juridique.

A lire en complément : Quelles sont les principales caractéristiques d'une SARL ?

Il faut par ailleurs préciser que le choix d’un statut juridique démontre que l’entrepreneur a une parfaite maîtrise de son projet. Sinon qu’en réalité, le choix se fait en fonction des besoins de l’activité et des demandes auxquelles il souhaiterait répondre. Alors, ces conditions réunies, l’entrepreneur peut conclure son choix. Par conséquent, le meilleur moment pour créer son statut juridique notamment une EURL est le début de la création de l’entreprise.

Créer une EURL lorsqu’on est associé unique

Pour faire un excellent choix du statut juridique d’une entreprise, l’entrepreneur doit considérer plusieurs critères. Entre autres, on a le régime d’imposition, le régime social et la responsabilité du dirigeant. Cependant, il doit surtout veiller au nombre d’associés que comptera son entreprise ainsi qu’à l’activité à exercer.

A lire aussi : Forme juridique de société : les choix à faire et avantages de chaque statut

Cela dit, lorsque le projet de création de l’entreprise nécessite une seule personne, certaines formes juridiques s’imposent à lui. Par exemple, pour plusieurs personnes, les formes juridiques appropriées sont entre autres la SAS, la SARL, la SNC et la SA.

Par contre, pour un projet seul, il est préférable de porter le choix sur des formes comme EIRL, la SASU et bien évidemment l’EURL. Cela étant, on peut créer une EURL quand le fonctionnement de l’activité requiert un seul et unique associé. Il peut s’agir d’une personne morale ou physique. La responsabilité de cette dernière serait alors limitée au montant des apports. Toutefois, l’entreprise a le choix entre un ou plusieurs gérants.

Pour résumer, l’EURL s’adresse à tous ceux qui préfèrent devenir entrepreneur en solitaire. Afin de protéger leur patrimoine personnel et anticiper le développement de leur entreprise, ces derniers doivent faire leur choix dès le début de l’activité.