Quels sont les indicateurs du climat social ?

Les indicateurs sociaux sont des outils de mesure du bien-être. Ils permettent à une institution d’analyser l’état de ses ressources humaines de manière quantitative et qualitative. Par ailleurs, ils peuvent avoir un lien avec la rémunération et la santé financière de l’entreprise.

Les données collectées par ces indicateurs sont mises à la disposition du dirigeant d’entreprise dans le but de l’aider à prendre des décisions concrètes et pertinentes en rapport avec la situation de la société et l’état du marché.

A lire aussi : Qui paye une assurance professionnelle ?

Les indicateurs de recrutement

Les indicateurs de recrutement permettent de se mesurer afin d’être constamment à l’affût des talents dans un univers où la concurrence est assez rude. Pour ce faire, ils regroupent un certain nombre de détails relatifs aux mouvements et aux évènements afférents au recrutement des collaborateurs.

Indicateur du nombre de candidatures

Cet indicateur quantifie le nombre de postulations pour une offre d’emploi sur toute l’échéance où le poste est ouvert. Le nombre de candidatures enregistrées pour une offre permet d’identifier les secteurs qui regorgent de talents et ceux qui ne le sont pas. En se basant sur cet indicateur, les entreprises peuvent lancer des formations en vue de créer de nouveaux talents qui peuvent leur servir dans un domaine où la concurrence est en retard.

A lire en complément : Où se trouve le salaire net sur une fiche de paie ?

Indicateur de la qualité du recrutement

La lecture des données de cet indicateur peut être un plus complexe. En effet, un grand nombre de facteurs sont pris en compte pour apprécier la qualité d’un recrutement. Notamment, l’adaptation à la culture de l’entreprise (le temps que cela a pris surtout) et la productivité.

Par ailleurs, les taux de rétention enregistrés sur vos derniers recrutements vous permettent de percevoir la qualité du mécanisme mis en place pour l’embauche. S’il est établi que les recrues quittent l’entreprise avant le terme de la phase d’intégration, il est alors possible que votre processus de recrutement soit défaillant.

En fait, la plupart des salariés qui quittent leurs fonctions après quelques semaines de travail, le font généralement parce que les conditions de travail ne sont pas conformes aux attentes transmises par le RH pendant le processus d’entretien.

Il existe également d’autres indicateurs de recrutement moins connus comme la durée du recrutement, le taux d’abandons des candidatures, les sources des recrutements, le taux d’acceptation des offres, le coût par embauche, le taux de recrutement, le taux de satisfaction, etc.

sont les indicateurs du climat social

Les indicateurs de formation

En entreprise, l’employeur se doit d’assurer la formation de ses salariés durant toute la durée de leur contrat de travail. Les indicateurs de formation lui permettent alors de mesurer le degré d’accès à la formation pour les différentes catégories de salariés de l’entreprise. Il permet également d’identifier les éventuels écarts qu’il pourrait y avoir.

Effort de formation

Cet indicateur sert à l’évaluation de l’effort de formation d’une entreprise. Son taux varie selon la taille des entreprises.

Pour les sociétés de plus de moins de 10 salariés, ce taux doit être obligatoirement en dessus de 0,55 %. À partir de 11 salariés, l’effort de formation doit être évalué au-dessus de 1 %

Taux de collaborateurs formés

Cet indicateur exprime le nombre de collaborateurs que l’entreprise a formé sur une période donnée. Les données recueillies ici peuvent être comparées par âge, par année, par ancienneté ou par sexe.

Taux de participation à la formation

C’est tout simplement le nombre de salariés ayant participé à la formation sur le nombre total que compte l’entreprise. Cette donnée peut elle aussi être comparée par âge, par années, par ancienneté et par sexe.

Taux de réussite aux certifications

Enfin cet indicateur évalue le nombre de salariés ayant réussi à obtenir une certification vis-à-vis du nombre de formations certifiâtes. Il est notamment utilisé pour suivre le taux de réussite des collaborateurs aux différentes formations certifiées.

Par ailleurs, il existe également d’autres indicateurs de formations tels que le pourcentage de la masse salariale, le nombre de stagiaires, le nombre d’heures de formation, le taux de présence au stage, la durée moyenne d’un stage, qui sont moins connus.

En outre, il convient d’ajouter qu’à part les indications de recrutement et de formations, on distingue également les indicateurs de démographique, les indicateurs sanitaires et de condition de travail, et les indicateurs de rémunération, tous composant les indicateurs du climat social dans une entreprise.